À mes parents

        


Vous pouvez me traiter de tout ce que vous voulez

Me faire honte, mais aussi m'aimer
Grâce à vous, je connais la dépression
Ce sentiment, lorsqu'on a atteint le fond

J'ai tant voulu me faire saigner
Faire passer ma douleur
Tout oublier...
Mes peines, mes fureurs

Je serais là, saignant de larmes dans la salle de bains
À pleurer à tue-tête ma fin
Mais je sais que je finirais par me relever
Difficilement, mais je ferais tout pour y arriver

Je sècherai mes pleurs
Je surmonterai mes douleurs
Je continuerai d'avancer
Et plus jamais, mais plus jamais vous risquez de m'arrêter


        




17/01/2009
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour